Le book log de septembre

Me voici de retour pour le booklog du mois de septembre. Au programme de la SF, mais aussi de la Rome Antique et bien d’autres surprises 😉

 

  • The Murderbot Diaries – Martha Wells (sur Amazon)
    Martha Wells Ă©crit beaucoup, et pourtant vous ne la connaissez sans doute pas, entre autre car elle fait beaucoup dans le livre de franchise : Star Wars, Stargate, etc. Les Murderbots Diaries (je ne sais pas si ils existent en français) racontent les tribulations d’un robot intelligent, spĂ©cialisĂ© dans la protection et l’assassinat, qui aime bien les humains dans le fond. C’est facile Ă  lire, ça ne prend pas la tĂȘte, moi j’ai bien aimĂ© (il y a 4 tomes pour l’instant, tous trĂšs courts).

 

  • Head On – John Scalzi (sur Amazon)
    John Scalzi est d’abord l’auteur de la sage du vieil homme et la guerre que j’avais beaucoup aimĂ©. Ici on change d’univers pour, dans un futur proche, retrouver une terre oĂč suite Ă  une Ă©pidĂ©mie une partie de la population s’est retrouvĂ©e « lock in », dans un Ă©tat catatonique sans la possibilitĂ© de se mouvoir ou de communiquer. Heureusement la technologie permet de pallier tous les problĂšmes et les malades peuvent avoir une vie grĂące Ă  des robots piloter par la pensĂ©e. Chris Shane est l’un d’entre eux, et il bosse au FBI, et il va enquĂȘter sur une bien sombre histoire… je conseille ce livre (pareil je ne sais pas si il existe en français).

 

  • Sexe et pouvoir Ă  Rome – Paul Veyne (sur Amazon)
    Un bouquin d’histoire (passe votre chemin si vous cherchez de la fiction) Ă  propos de la vie Ă  Rome, une vie pas trĂšs romantique finalement…
    C’est trĂšs intĂ©ressant, mais c’est bien entendu suffisamment spĂ©cialisĂ© pour ne pas forcĂ©ment emballer mes lecteurs habituels 😉

 

  • Tools of titans – Tim ferriss (version FR sur Amazon)
    Je l’avais dĂ©jĂ  lu en partie il y a quelques mois, et aprĂšs avoir lu l’article que William y a consacrĂ© sur son site j’ai retentĂ© et j’avoue que je ne suis toujours pas convaincu, principalement parce que le livre se perd en terme de discours en parlant de tout est n’importe quoi. Il reste qu’il y a quand mĂȘme quelques bonnes idĂ©es, bref Ă  vous de voir.

 

VoilĂ , c’est tout pour ce mois-ci, Ă  la prochaine !

 

 

Le book log d’aoĂ»t 2018

Maintenant que septembre est bien entamĂ©, j’ai le temps de vous poser rapidement mon book log du mois d’aoĂ»t. Alors aoĂ»t c’Ă©tait (en partie) les vacances, et donc moins de lecture (oui paradoxe, je lis plus et mieux quand ce n’est pas les vacances) et surtout pas trop de livres de grande « qualitay ». Bref, j’en ai sĂ©lectionnĂ© quelques uns, les voilĂ . As usual, les liens sont en affiliation Amazon.

Je commence par les livres que je ne conseille pas trop :

  • La bataille de Molech (tome 2 de la sĂ©rie vengeful spirit) – Graham Mcneill (sur Amazon)
    C’est encore du Warhammer 40k, et c’est donc de base assez probablement passable, mais lĂ  c’est nul et confus, passez votre tour…
  • IMMORTAL’S BLOOD: The Golden Legacy – Maxence Wypelier (sur Amazon)
    Sur la partie « kindle store » d’amazon il y a beaucoup de livres qui sont des auto-Ă©ditions et qui sont de qualitĂ© assez fluctuantes. J’en prends pas mal car on peut avoir des bonnes surprises et ça soutient la « cause » (pour pas trop cher). Ce mois-ci j’ai pris ce livre (en français mĂȘme si le titre est ronflant et en anglais) et objectivement je n’ai pas Ă©tĂ© emballĂ©, mais je pense qu’il peut plaire Ă  certains, donc je le mentionne. C’est une histoire de soldats dans l’espace, avec des pouvoirs…

 

Maintenant on passe aux belles lectures de l’Ă©tĂ©

  • Medusa Uploaded: A Novel – Emily Devenport (sur Amazon)
    Encore un livre issu de ma recherche de nouveautĂ© dans les livres disponible principalement sur Kindle, et c’est donc un livre en anglais. C’est pour moi un coup de coeur que ce rĂ©cit de SF qui se dĂ©roule dans un vaisseau de colonisation oĂč la sociĂ©tĂ© est organisĂ©e en castes et oĂč Oichi, qui est au bas de l’Ă©chelle, va dĂ©couvrir qu’elle n’est pas comme les autres : elle a un lacis neural (hum, ce n’est pas le nom dans ce livre, j’emprunte la dĂ©nomination Ă  la civilisation de la culture de Banks), elle parle Ă  des IA, etc. Pour ĂȘtre tout Ă  fait franc, la fin est plutĂŽt dĂ©cevante (baclĂ©e je dirais mĂȘme), mais c’est « worth a read ».
  • La sĂ©rie du bobiverse (nous somme Bob) – Dennis Taylor (tome 1 en FR sur Amazon) (tome 2 en FR sur Amazon) (tome 3 en EN sur Amazon)
    De la SF, et mĂȘme de la SF intergalactique, voilĂ  ce que nous propose le bobiverse. Sur les trois tomes (deux seulement sont disponibles en français), on dĂ©couvre les histoires de Bob et de lui-mĂȘme, lui-mĂȘme, lui-mĂȘme, etc. Car Bob est mort lors d’une convention de geeks, mais Bob a Ă©tĂ© cryogĂ©nisĂ© et il est revenu sous la forme d’un enregistrement de son cerveau. Bob va ĂȘtre le premier vaisseau d’exploration de l’univers pour trouver des planĂštes Ă  coloniser. Bob va sauver l’humanitĂ©, et Bob est cool, moi j’aime Bob.

 

VoilĂ  pour le book log de la fin des vacances. On est dĂ©jĂ  en septembre, et croyez moi le book log de septembre ce sera du sĂ©rieux, avec de l’histoire antique, du code, de la sociologie, etc. Finie la rigolade ! A bientĂŽt.

 

 

Le book log de juillet 2018

Autant j’ai Ă©tĂ© en retard sur le book log prĂ©cĂ©dent, autant pour celui de juillet je peux me rattraper facilement : c’est le mois d’aoĂ»t – plus tranquille – et en plus je suis dans un endroit oĂč Ă  l’heure oĂč j’Ă©cris il fait 19° et il pleut Ă  verse…

Bref, le mois de juillet Ă  Ă©tĂ© trĂšs chargĂ© point de vue boulot et j’ai eu moins de temps que d’habitude pour bouquiner. Je vais donc avoir moins de livres Ă  vous proposer.
Business as usual : les liens amazon c’est de l’affiliation, pas la peine de rĂąler vous n’ĂȘtes pas obligĂ© de cliquer 😉

Le booklog

  • Toujours des livres de la black library (warhammer 40k) – plein d’auteurs, certains qui savent Ă  peine Ă©crire, d’autres qui sont vraiment bons (sur Amazon).
    Parmi ceux que j’ai lu durant le mois de juillet, il y en a deux qui pour moi se dĂ©marquent. Le premier est Imperium Sombre de Guy Haley, qui nous parle du retour de Roboute Guilliman et donc naturellement des ultramarines. C’est l’occasion pour la franchise W40K d’intĂ©grer les nouveaux Ă©lĂ©ments du jeu : les primaris, des technologies plus modernes, etc. Le second que je vous conseille est un recueil de nouvelles sur 4 primarques, intitulĂ© (quelle surprise) Les primarques.
  • Apprendre R en un jour – Steven Murray (sur Amazon)
    C’est un ebook qui vaut 99 centimes, et vous ne prenez aucun risque Ă  l’acheter, mais vous serez déçu car objectivement pas de quoi casser trois pattes Ă  un canard.
  • Decision trees, a visual introduction for beginners – Chris Smith (sur Amazon)
    LĂ  encore un livre direct to kindle, ce coup-ci Ă  2.99 euros et sur les arbres de dĂ©cisions, pour les dĂ©butants. Pour le coup, je vous le conseille si vous ĂȘtes dĂ©butant car tout est plutĂŽt bien expliquĂ©.

VoilĂ , je vous l’avais dit : c’est court !

 

Le plein de formations aux ix-labs – 108 !

Depuis mi-juillet nous avons ouvert notre centre de formation, connu sous le sobriquet de « ix-labs – 108 » car il est au 108 avenue de Fontainebleau, mĂ©tro bicĂȘtre ligne 7. C’est pour nous l’opportunitĂ© de voir plus grand sur une activitĂ© qui est notre coeur de mĂ©tier avec la R&D. En consĂ©quence, nous allons ouvrir un trĂšs grand nombre de formations au fur et Ă  mesure des mois, et je suis en mesure de vous annoncer 15 formations diffĂ©rentes dĂšs le 1er septembre, dont voici un descriptif rapide.

Nous annonçons tout cela durant l’Ă©tĂ©, et les premiĂšres sessions sont en septembre, pour vous « pousser » Ă  venir vite, une partie des sessions de septembre bĂ©nĂ©ficient d’un prix promotionnel. Dans tous les cas, il faut s’inscrire assez vite, entre l’annonce twitter d’il y a quelques jours et la publication de ce billet, nous avons eu plus d’une dizaine d’inscriptions !

Voilà, je vous laisse lire les petites descriptifs, et si vous avez des questions, les commentaires sont ouverts 😉

Pour les SEOs

Que dire ? nous formons des SEOs depuis juin 2013 et notre offre s’Ă©toffe un peu plus chaque jour 😉

Masterclass moteurs+SEO Ă©tendue (2 jours)

C’est notre formation « star », dĂ©jĂ  suivie par probablement plus de 400 SEOs. On y parle de comment fonctionne un moteur de recherche et de l’impact de la connaissance de ce fonctionnement sur les pratiques SEO. La prochaine session est les 15/16 octobre, et la suivante les 29/30 novembre. Si vous voulez la suivre, je vous conseille de vous y prendre en avance, ça simplifie les prises en charge au niveau des OPCA, et les places partent gĂ©nĂ©ralement assez vite.

Les essentiels de la masterclass (1 journée)

Parce que tout le monde n’a pas la possibilitĂ© de faire deux jours de formation complets sur Paris, nous avons mis en place dĂ©but juillet ce nouveau format (dĂ©jĂ  suivi par une vingtaine de SEOs) qui contient les parties indispensables de la masterclass dont les diffĂ©rents pageranks et surfeurs alĂ©atoires, la pertinence et les algos associĂ©s (cosinus de Salton, Rocchio, etc.) et le learning-to-rank. Si vous ne connaissez pas certains des mots de la phrase prĂ©cĂ©dente et que vous ĂȘtes SEO, il faut venir !
Prochaine session le 13 septembre, avec un prix promo, ensuite ce sera le 11 octobre, puis le 23 novembre.

Atelier data pour les SEOs (1 journée)

La data science fait son entrĂ©e dans tous les domaines. En rĂ©fĂ©rencement web, l’analyse des data permet de dĂ©couvrir de nombreux leviers Ă  actionner. Cependant, si le mĂ©tier de rĂ©fĂ©renceur web est parfois technique, il est avant tout polyvalent.
Dans ce cadre, la data science est avant tout un outil et non pas un nouveau métier à apprendre.

Nous avons codĂ© plusieurs outils de data science pour le SEO. Nous allons vous les donner en dĂ©but  de formation.Vous allez ĂȘtre formĂ©s Ă  leur utilisation ainsi qu’Ă  la comprĂ©hension des rĂ©sultats qu’ils donnent. Vous pourrez alors les utiliser quotidiennement dans le cadre de vos actions SEO (audits ou pratiques).

Il ne s’agit donc pas d’apprendre la data science (on a des formations dĂ©diĂ©es pour cela), mais bien d’apprendre Ă  utiliser des outils « data » pour le SEO. Je le redis : vous partirez avec des outils fonctionnels, pour capitaliser de suite sur ce que vous aurez appris.

Nous avons déjà fait 4 sessions, et la prochaine est le 20 septembre (en promo) et la suivante le 25 octobre.

Faire un audit algorithmique complet (1 journée)

Au fur et Ă  mesure des derniers mois, durant lesquels nous avons conjointement coachĂ© quelques agences sur les audits algorithmiques, et en mĂȘme temps vendu des outils pour faire ces audits (voir l’atelier data par exemple), nous avons pu voir que les jeunes SEOs (et parfois les anciens aussi) n’Ă©taient pas toujours au fait de ce qu’ils pouvaient offrir au client en matiĂšre d’audit trĂšs avancĂ©e. Cette formation vous explique comment nous faisons nos audits algorithmiques, et ce que nous y mettons.

Il y aura peu de sessions, car nous ne voulons pas noyer le marchĂ© sous les audits algorithmiques 😉 DĂ©pĂȘchez vous donc de vous inscrire Ă  la session du 7 novembre, la seule programmĂ©e pour l’instant.

Pour ceux qui veulent devenir data scientist et/ou développeur

Savoir dĂ©velopper c’est aujourd’hui l’assurance de ne jamais manquer de travail, mais aussi d’ĂȘtre capable de rĂ©aliser soi-mĂȘme un certain nombres d’outils pour se faciliter la vie ou pour crĂ©er une traction commerciale. Parmi les profils « un peu » dĂ©veloppeur, il y a Ă©galement le profil du data scientist, qui est trĂšs demandĂ©.

Nous proposons des formations Ă  court ou moyen terme pour vous permettre de monter en compĂ©tences en dĂ©veloppement R et Python, et pour vous mettre le pied Ă  l’Ă©trier pour devenir data scientist.

Devenir Data Scientist (1 journée)

Data scientist est un mĂ©tier qui fait rĂȘver. Cette « formation » a pour but de dĂ©mystifier le mĂ©tier, et d’en expliquer en dĂ©tail toute les mĂ©thodologies et les outils utilisĂ©s. Des exemples concrets issus de nos propres travaux et prestations servent de fil rouge tout au long de la journĂ©e.

En sortant, vous ne serez pas data scientist, mais vous pourrez mettre en place une stratégie personnelle pour le devenir à court/moyen terme selon votre profil.

Une seule session est programmĂ©e pour l’instant, le 15 novembre, et le prix est modique, dĂ©pĂȘchez vous !

Apprendre Python : les bases (1 journée)

Python est un langage simple Ă  lire et Ă  Ă©crire idĂ©al pour dĂ©buter en programmation, et c’est devenu un must have pour tous les dĂ©veloppeurs, et pour une bonne partie des data scientists. Cette formation a pour but de permettre aux novices de dĂ©couvrir la programmation avec le langage Python et de pouvoir suivre ensuite nos modules additionnels (voir un peu plus loin).

Parce que c’est un prĂ©requis de plusieurs de nos autres formations, nous faisons le tarif le moins cher possible (300 euros HT pour celle de septembre, 375 euros HT ensuite). Vous pouvez venir aux autres formations « avancĂ©es » sans l’avoir suivi si vous avez dĂ©jĂ  une maitrise suffisante de Python.

Voici un lien pour celle du 27/09/2018, un lien pour celle du 26/10/2018 et un lien pour celle du 08/11/2018.

Apprendre R : les bases (1 journée)

R est un langage trĂšs facile d’utilisation grĂące Ă  sa banque de packages et sa syntaxe trĂšs permissive. C’est aussi un langage de choix pour faire de l’analyse de donnĂ©es.

Comme pour la formation Python ci-dessus, cette formation aux bases de R permet de suivre ensuite de nombreux modules spécifiques que nous sortirons au fur et à mesure.

La premiĂšre session est le 26 septembre, la suivante le 8 novembre.

Manipuler les logs et l’API Analytics avec R (1/2 journĂ©e)
Data wrangling et python
Machine learning et python
Scrapy et beautifulsoup

Je groupe mon descriptif de ces quatre formations, qui sont toutes basĂ©es sur le mĂȘme principe : il s’agit de modules additionnels aux formations de bases de dĂ©veloppement. Si vous ĂȘtes dĂ©jĂ  familier avec R ou Python, pas besoin de suivre la journĂ©e de base vous pouvez venir directement.
Direction le site pour s’inscrire Ă  l’une de ces formations.

ELK Stack: Elasticsearch, Logstash, Kibana

La stack ELK est la stack de choix pour faire de l’analyse de logs, pour faire un moteur interne, etc. Cette formation vous transmets les bases d’ELK : installation, utilisation et quelques petits cas pratiques.

Pour l’instant une seule date : le 22 novembre.

Pour les Ă©diteurs de sites

En dehors du seo et de la data science, il y a une vie 😉 Nous vous proposons trois formations qui sont destinĂ©es Ă  un public encore plus large : pour la premiĂšre toutes les personnes qui font de prĂšs ou de loin du webmarketing, pour la seconde tous les propriĂ©taires de sites web, et pour la derniĂšre toute personne qui rĂ©dige du contenu sur le web, ou qui en fait faire.

Webmarketing, comprendre et utiliser le machine learning (1 journée)

Des algorithmes utiles pour le marketing en ligne : systĂšmes de recommandation, A/B testing, bandits manchots, analyse de paniers, segmentation client, uplift, voilĂ ce que vous trouverez dans cette formation Ă  mon sens indispensable au moins pour savoir ce que les algos peuvent apporter au marketing et Ă  votre site.

Toutes les infos : https://freres.peyronnet.eu/produit/webmarketing-machine-learning/, pour l’instant deux sessions de cette formation dĂ©jĂ  suivie par une soixantaine de webmasters : le 21 septembre et le 14 novembre.

Comment rendre son site web rapide ? (1 journée)

La vitesse des sites est une préoccupation majeure pour les webmasters, particuliÚrement dans le domaine du e-commerce. Dans cette formation technique nous vous transmettons toutes les bonnes pratiques pour avoir un site réellement rapide.

Il y a une seule session avant fin novembre : le 27 septembre, dĂ©pĂȘchez vous de vous inscrire il y a peu de places.

Utiliser Yourtextguru comme un pro (2 heures)

Yourtext.guru est un outil d’aide Ă  la rĂ©daction, notamment conçu pour les besoins des SEOs, des rĂ©dacteurs et des webmarketeurs. Nous vous invitons Ă  venir dĂ©couvrir les diffĂ©rentes façons d’utiliser cet outil sĂ©mantique afin d’en tirer le maximum de profit.

Les sessions, d’environ 2h, sont gratuites et aussi bien destinĂ©es Ă  ceux qui connaissent bien dĂ©jĂ  l’outil qu’Ă  ceux qui le dĂ©couvrent.

Elles sont gratuites mais les inscriptions sont obligatoires car il y a beaucoup de demandes (la premiĂšre n’a dĂ©jĂ  plus que 2 places disponibles).

Prochaine session le 21 septembre, suivante le 10 octobre.

 

La certification ix-seo, du niveau 1 au 3, il faut la faire !

Aujourd’hui je vais vous parler des trois certifications SEO que nous avons mis en place aux ix-labs : les certifications ix-seo niveau 1, niveau 2 et niveau 3.

Je vais commencer par vous les dĂ©crire, ensuite je vais vous parler de pourquoi il est Ă  mon sens indispensable de passer des certifications (pas forcĂ©ment les nĂŽtres) et enfin je vais vous expliquer pourquoi faire les nĂŽtres et oĂč et comment les faire.

Les certifications ix-seo

La certification ix-seo niveau 1 permet de valider les connaissances gĂ©nĂ©ralistes que nous pensons ĂȘtre celles des SEOs. Je dis nous car nous avons Ă©tĂ© aidĂ© par plusieurs SEOs (Olivier Andrieu, Olivier Duffez, Mathieu Chartier et FrĂ©dĂ©rik Bobet) pour faire les questions qui sont posĂ©es aux candidats.

Le passage du niveau 1 dure 2h, avec trois parties : un QCM avec questions VRAI/FAUX, un QCM avec questions Ă  3 choix dont un seul est correct, et des questions ouvertes (et attention il faut Ă©crire Ă  la main, c’est comme Ă  l’Ă©cole). Chaque partie est sur 100 points et pour obtenir la certification il faut : avoir au moins 60 dans les deux premiĂšres parties et au moins 201 sur 300 au global. Plus le score est haut mieux c’est.

L’objectif du niveau 1 n’est pas de valider des experts SEO, c’est au contraire de valider un socle de connaissance de base que doit avoir tout SEO (selon l’Ă©quipe des ix-labs, car nous assumons les choix qui sont faits). En faisant passer le niveau 1 aux maximum de SEO de tous les niveaux, on pourra donner une visibilitĂ© au niveau des recruteurs, c’est le but de ce niveau 1.

Si vous voulez montrer votre expertise pointue, il faut alors passer les niveaux 2 et 3 de la certification.

Le niveau 2 valide la capacitĂ© Ă  crĂ©er et mettre en place une stratĂ©gie SEO. Pour la passer, il faut le niveau 1, et rendre un mĂ©moire sur un cas concret fourni par le jury. En pratique cela veut dire que nous vous fournissons une short list de 3 ou 4 sites, et que vous devez en choisir un et rendre un rapport d’audit complet avec prĂ©conisations pour une stratĂ©gie SEO de votre choix. C’est un travail consĂ©quent qui est demandĂ©. Pour l’instant il n’y a qu’une personne qui a Ă©tĂ© validĂ©, et son rapport Ă©tait trĂšs complet. Le niveau 2 est sanctionnĂ© par une note sur 60 (6 critĂšres sur 10 points chacun) et il faut au moins 36/60 pour ĂȘtre certifiĂ©. Le certifiĂ© type du niveau 2 est donc un SEO dĂ©jĂ  aguerri.

Enfin, le niveau 3 permet de valider les compĂ©tences en situation rĂ©elle. Pour passer le niveau 3, il faut le niveau 2 et il faut soutenir devant un jury de pairs une prĂ©sentation d’un cas client rĂ©el (avec une lettre du client qui atteste que le candidat est bien celui qui a fait le travail). L’objectif est donc de certifier des SEO au plus au niveau opĂ©rationnel.

Pourquoi passer une certification

Si vous ĂȘtes SEO de vos sites (dans ce cas je pense que Ă©diteur est un mot qui convient mieux), alors bien sĂ»r vous n’avez pas besoin de passer une certification (qaseo, ceseo, ix-seo, etc.). Mais sinon c’est utile :

  • Pour vous, car cela vous rend plus facile Ă  cerner lors des recrutements, et si vous ĂȘtes indĂ©pendants cela donne de la visibilitĂ© au niveau des clients.
  • Pour les recruteurs, car pour l’instant il n’y a que peu de diplĂŽmes et formations, et on s’aperçoit que souvent les candidats marquent qu’ils ont la certification X ou Y, ou encore mieux, qu’ils ont suivi la formation de X ou Y (Olivier Duffez, SEO HL, frĂšres Peyronnet, etc.). Il y a donc besoin de plusieurs marqueurs connus des recruteurs pour faciliter l’insertion professionnelle des SEOs.
  • Pour le secteur du SEO, sans rentrer dans les discussions de bar assez frĂ©quentes dans le milieu, on voit qu’au moins une partie de la communautĂ© est en recherche d’Ă©lĂ©ments structurants. Une certification fait partie de ces Ă©lĂ©ments.

Pourquoi la notre et pas une autre

(pour l’historique des premiers mois, c’est ici)

PremiĂšre chose : il n’y a pas d’exclusion entre les certifications, Ă  terme c’est le secteur qui arbitre (principalement les recruteurs en fait) et en attendant la meilleure stratĂ©gie est de passer toutes les certifications.

Ensuite, on a fait la notre pour plusieurs raisons, et parmi les raisons qui peuvent vous pousser Ă  jouer le jeu de ix-seo il y a :

  • On associe notre nom Ă  cette formation, et il est stable. Quand une entitĂ© crĂ©ee une certification, il faut que la vision soit la mĂȘme depuis la premiĂšre annĂ©e de certification jusqu’Ă  5, 10, 15 ans plus tard. C’est plus facile quand des personnes/entreprises mettent un label que quand c’est des groupes plus ou moins informels avec des changements de gouvernance frĂ©quents, et donc des visions du mĂ©tier qui vont diffĂ©rer d’un mandat sur l’autre.
  • Nous avons la capacitĂ© financiĂšre pour faire cette certification Ă  grande Ă©chelle. Jusqu’ici nous avons fait passer peu de monde sur 2 mois en 2017 pour tester le concept. Convaincu, nous avons attendu de sĂ©curiser une salle full time pour passer la seconde. C’est chose faite avec l’ouverture du centre de formation des ix-labs sur Paris. A compter de fin aoĂ»t nous planifions des certifications toutes les semaines hors vacances, nous pouvons donc faire passer plusieurs centaines de personnes par mois si il y a la demande en rapport.

C’est oĂč ? combien ça coĂ»te ?

C’est aux IX-LABS – Le 108, accĂšs MĂ©tro 7 Le Kremlin-BicĂȘtre, 108 avenue de Fontainebleau,94270 Le Kremlin-BicĂȘtre.

Pour le niveau 1, c’est 25 euros HT (30 euros TTC) par personne pour le cafĂ©, les bonbons, les 2 heures d’examen et la correction. Cette somme est une participation aux frais sachant que le temps de correction moyen est de 20 minutes par candidat en moyenne. L’objectif est de fournir un service Ă  la communautĂ©, Ă  ce prix ce n’est pas rentable (mais on peut le faire, aussi car la salle est Ă  nous). Pour ceux qui se posent la question, la rentabilitĂ© commence Ă  plus de 50 euros TTC par personne pour le niveau 1.

Bien entendu les niveaux 2 et 3 sont plus coĂ»teux (il y a un jury dĂšs le niveau 2, et c’est en presentiel pour le niveau 3), mais c’est une histoire pour un autre jour.

Si vous voulez vous inscrire dÚs les premiers créneaux, voici les 7 premiers :

Attention, inscription obligatoire sur le site web, impossible de s’inscrire sur place

22 août

6 septembre

12 septembre

26 septembre

4 octobre

14 novembre

22 novembre

Attention, inscription obligatoire sur le site web, impossible de s’inscrire sur place

Les résultats actuels : http://www.ix-labs.org/certification-ix-seo/

VoilĂ , vous savez tout, Ă  bientĂŽt !

Le book log de mai et juin 2018

Bonjour Ă  tous !

A l’origine je devais faire le booklog de mai en premier, puis celui de juin, mais comme je suis complĂštement Ă  la bourre voici le booklog des deux mois. Il contient Ă©galement mes conseils pour vos lectures de l’Ă©tĂ©.
Business as usual : les liens amazon c’est de l’affiliation, pas la peine de rĂąler vous n’ĂȘtes pas obligĂ© de cliquer 😉

Le booklog

    • Courir ou mourir – Kilian Jornet (sur Amazon)
      Jornet est un athlĂšte hors norme et ce livre sans prĂ©tention Ă©voque sa pensĂ©e et sa motivation pour la course Ă  pieds. L’Ă©criture est assez mauvaise, mais la lecture est rapide et ça reste raisonnablement intĂ©ressant.
    • La flotte perdue – tomes 1 Ă  6 – Jack Campbell (sur Amazon) puis La flotte perdue : par delĂ  la frontiĂšre – tomes 1 Ă  6 – Jack Campbell (sur Amazon)
      Ce genre de saga assez nulle dans le fond me fascine toujours. Ici il s’agit de grandes batailles Ă©piques dans le futur, avec des extraterrestres et des gros vaisseaux. Ne vous attendez pas Ă  de la grande littĂ©rature, personnellement c’est ce que je lis pour m’endormir, tard le soir…
    • Machine learning avec Python – Andreas Mueller et Sarah Guido (sur Amazon)
      Un bon livre pour apprendre, comme le nom l’indique, le machine learning avec Python.
    • Twenty Lectures on Algorithmic Game Theory – Tim Roughgarden (sur Amazon)
      Un livre pour les Ă©tudiants trĂšs avancĂ©s ou les chercheurs dans le domaine de la thĂ©orie des jeux et qui veulent bien comprendre les fondements mathĂ©matiques de la crĂ©ation des mĂ©canismes, le prix de l’anarchie, etc.
    • Apprendre Ă  programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook – Bob Cordeau et Laurent Pointal (sur Amazon)
      Ce n’est personnellement pas mon livre favori pour apprendre Python, mais ici il y a une spĂ©cificitĂ© avec les notebooks, ce qui peut sans doute intĂ©resser certains de mes lecteurs.
    • Plein de livres de la black library (warhammer 40k) – plein d’auteurs, certains qui savent Ă  peine Ă©crire, d’autres qui sont vraiment bons (sur Amazon).
      LĂ  encore c’est de la littĂ©rature de commande avec Ă  boire et Ă  manger, toujours dans l’univers du jeu de figurines warhammer 40k (space marines, orks, eldars, etc.). La sĂ©rie de l’hĂ©rĂ©sie d’Horus est globalement de bonne qualitĂ©, ainsi qu’une bonne partie de la sĂ©rie sur les primarques. Pour le reste c’est trĂšs trĂšs variable. La saga des fantĂŽmes de Gaunt est plutĂŽt bien, la sage sur Eisenhorn l’inquisiteur tient la route, en revanche les one-shot sur des batailles Ă©piques ou des personnages alternatifs sont souvent assez nuls.
    • Narcissisme: Recueil de Nouvelles – Camille Gillet  (sur Amazon).
      Camille, qu’on croise souvent sur Twitter lorsque l’on fait partie de la sphĂšre SEO/webmarketing/rĂ©daction web, est avant tout une vĂ©ritable auteure, et vous pouvez maintenant acquĂ©rir sur Amazon son premier recueil de nouvelles. C’est Ă  lire, c’est pas cher, faut pas ĂȘtre timide !

Pour l’Ă©tĂ©

Je pourrais vous conseiller un plein cartons de livres pour cet été, mais je vais me cantonner à deux seulement.
Le premier est Au pĂ©ril de l’humain, par Jacques Testart et AgnĂšs Rousseau (sur Amazon). Ce livre c’est l’alliance d’un biologiste et d’une journaliste engagĂ©e pour nous parler de ce qu’est le transhumanisme et surtout de l’idĂ©ologie sos-jacente au mouvement, qui d’aprĂšs les auteurs est du ressort de la haine de soi-mĂȘme. C’est Ă  lire car cela remet en perspective le discours solutionniste que l’on a l’habitude d’entendre chez les techno « prophĂštes ».
Ma deuxiĂšme proposition est Makers, par Isabelle berrebi-Hoffmann, Marie-Christine Bureau et Michel Lallement (sur Amazon). Ces trois auteurs sont tous sociologues et dans ce livre ils Ă©voquent les diffĂ©rents aspects de cette culture du « faire ». On y parle hackerspace et fablab, en y Ă©voquant ce qui diffĂ©rencie l’un de l’autre (basiquement l’un est plus « politique » que l’autre), on y parle de la spĂ©cificitĂ© française, on y parle de la relation du mouvement des makers Ă  la marchandisation du monde, etc. C’est objectivement un livre trĂšs intĂ©ressant que je vous conseille vivement.

Voilà, bonne lecture, et bon été bien sûr !

 

Le book log d’avril 2018

Sur ce blog j’ai souvent fait des billets sur quelques bouquins Ă  lire (ou pas d’ailleurs)… Pour rĂ©ussir Ă  m’astreindre Ă  parler livres rĂ©guliĂšrement, je change mon fusil d’Ă©paule et je vais faire un book log d’une partie des livres que je lis mois par mois, ce sera beaucoup plus simple pour moi.

Globalement, je ferais une liste avec juste quelques mots et mĂȘme parfois une note (car c’est souvent plus parlant), et sauf exception je ne mettrais pas les bouquins trĂšs techniques du boulot.

Enfin, comme d’habitude les liens amazon c’est de l’affiliation, pas la peine de rĂąler vous n’ĂȘtes pas obligĂ© de cliquer 😉

  • Jusqu’au coeur du Soleil: ÉlĂ©vation, T1 – David Brin (sur amazon)
    On commence par la dĂ©ception du mois. David Brin est un des grands noms de la SF, mais j’ai toujours trouvĂ© que ses rĂ©cits Ă©taient poussifs, c’est pour moi encore le cas ici, et j’avoue (et c’est pourtant rare) que je n’ai mĂȘme pas tenu jusqu’au bout.
  • Vingt mille lieues sous les mers – Jules Verne
  • L’Ăźle mystĂ©rieuse – Jules Verne
    Deux grands classiques…  je relis pĂ©riodiquement l’Ăźle mystĂ©rieuse que j’aime beaucoup et pour d’Ă©videntes raisons (spoiler) j’ai eu envie de relire 20 000 lieues sous les mers. Je suis moins fan de ce dernier, mais si vous n’avez jamais lu Jules Verne, il est temps de corriger cette erreur.
  • Le Dernier ChĂąteau et autres crimes – Jack Vance (sur amazon)
    Quatre textes de Jack Vance, rien de plus Ă  dire, c’est trĂšs bien comme d’habitude.
  • La saga de John Perry tomes 1, 2 et 3 – John Scalzi (sur amazon, amazon, amazon)
    Une saga (en 5 ou 6 tomes) de SF sur la guerre et avec des extraterrestres. Ca parait ĂȘtre Ă  lire, et ça l’est au dĂ©but, avec pas mal d’idĂ©es dĂ©jĂ  vues (sur la transmission de la conscience, sur le clonage, etc.). Mais trĂšs rapidement ça se dĂ©grade, preuve encore une fois que parfois il faut finaliser ses histoires plus tĂŽt. Je vous conseille de lire au moins le premier tome, et ensuite d’aviser.
  • Think like a data scientist – Brian Godsey (sur amazon)
    Un livre sur la data science, pour vous apprendre les bonnes pratiques et la mĂ©thodologie. Ca reste un livre de « haut niveau » : pas de dĂ©tails ultra-techniques mais un panorama complet du mĂ©tier. Si vous ĂȘtes curieux et que vous avez dĂ©jĂ  un petit bagage technique je vous le conseille fortement.
  • Machine Learning for Absolute Beginners – Oliver Theobald (sur amazon)
    Comme le nom l’indique, mais avec du code quand mĂȘme. Objectivement vous pouvez vous en passer.
  • Comprendre le Deep Learning: Une introduction aux rĂ©seaux de neurones – Jean-Claude Heudin (sur amazon)
    Celui-là par contre je le conseille, et je déplore le titre choisi, il y a bien plus que simplement une intro au deep learning dans ce livre qui est bien écrit et pédagogique.
  • Le Diable rebat les cartes – Ian Rankin (sur amazon)
    RĂ©bus revient pour une vieille affaire, et il n’est pas content… Un bon Rankin, avec les protagonistes usuels, Ă  lire si vous ne connaissez pas, Ă  lire si vous connaissez ^^
  • Les DĂ©rives de l’Ă©valuation de la recherche. Du bon usage de la bibliomĂ©trie – Yves Gingras (sur amazon)
    Rien que le titre vous permet de savoir si vous devez lire ce bouquin, dans un cas c’est indispensable, dans l’autre passez votre chemin 😉

VoilĂ , les commentaires sont ouverts, et Ă  dans un mois pour le book log des livres lus en Mai.

 

 

 

 

Quelques livres pour Noël

Et voilĂ , on y arrive, c’est bientĂŽt la fin de l’annĂ©e, avec tous les excĂšs qui vont avec, et les cadeaux, les cadeaux, les cadeaux et aussi les cadeaux (est-ce que je vous l’ai dit ? j’aime bien les cadeaux, en faire comme en recevoir ^^).

Si jamais vous n’avez pas encore fait votre commande au vieux barbu, voici quelques idĂ©es cadeaux avec des livres que j’ai aimĂ© ces derniers temps.

 

  • Peter F. Hamilton – Dragon dĂ©chu (lien amazon avec mon affil pour l’acheter)
    Peter Hamilton fait partie des grands noms du renouveau du space opĂ©ra. Ses centres d’intĂ©rĂȘts : l’IA, la singularitĂ©, le transhumanisme font que le moindre de ses bouquins ressemble Ă  la checklist de l’avenir vu par les fondateurs des GAFA et compagnie.
    Ici il nous raconte une histoire plus courte que d’habitude (1 tome) d’un soldat d’une corporation interplanĂ©taire qui va faire une dĂ©couverte qui va changer sa vie, la troisiĂšme raison va vous Ă©tonner… euh non je m’Ă©gare. Bref du space opĂ©ra sympa et sans prise de tĂȘte.
  • Plein d’auteurs – Sociologie d’internet (lien amazon avec mon affil pour l’acheter)
    Un excellent livre, sur… la sociologie d’internet. Interactions, sociabilitĂ©s, mĂ©dias, politique et Ă©conomie, tous les aspects non techniques y passent. C’est super intĂ©ressant, c’est documentĂ©, c’est Ă  lire.
  • Jean-Paul Walch – GalilĂ©e (lien amazon avec mon affil pour l’acheter)
    GalilĂ©e, Copernic, la thĂ©orie hĂ©liocentrique, l’Eglise, tout ces protagonistes d’une rĂ©volution scientifique fondamentale, on ne les connait pas vraiment, et ce livre permet de dĂ©couvrir une histoire dans l’Histoire. je ne vous cacherai pas que c’est un livre que la plupart de mes « suiveurs » trouveront aride, mais si vous avez un peu de courage et que la physique et l’histoire vous intĂ©resse, ça vaut le coup de tenter le coup 😉
  • Umberto Eco – Chronique d’une sociĂ©tĂ© liquide (lien amazon avec mon affil pour l’acheter)
    On ne prĂ©sente plus Umberto Eco. Avant sa mort il avait lui mĂȘme fait la curation d’une partie de ses chroniques hebdomadaires. C’est un nouvel Ă©clairage (pour nous Français) sur ses Ă©crits, ne serait-ce que parce qu’ici il s’agit d’un travail d’Ă©ditorialiste, avec un ancrage plus fort dans la rĂ©alitĂ©. AprĂšs, vous verrez que quand on fait une chronique hebdomadaire on ne fait pas que du trĂšs bon, mais c’est Ă  lire.
  • Evgeny Morozov – Pour tout rĂ©soudre cliquez ici (lien amazon avec mon affil pour l’acheter)
    La technologie n’est pas la solution aux problĂšmes de notre sociĂ©tĂ©, c’est en gros le point de vue de Morozov, et le livre est vraiment bien fait, avec en filigrane les deux notions de solutionnisme et de internet-centrisme. AprĂšs si vous isez l’anglais prenez la VO qui est bien mieux Ă©ditĂ©e que la VF, mais VO ou VF c’est un MUST MUST READ.
  • Luc de Brabandere – Homo Informatix (lien amazon avec mon affil pour l’acheter)
    On remonte le temps pour dĂ©couvrir l’histoire de l’informatique au travers de portraits. le livre est intĂ©ressant car il est plus tournĂ© « sociĂ©té » que « technique », pour le reste ça se laisse lire, mais cela ne sera sans doute pas votre lecture de l’annĂ©e 😉

 

VoilĂ , si vous ne devez en prendre que deux : Hamilton et Morozov, sans hĂ©siter. Bonnes fĂȘtes, et n’abusez de rien tout en prenant de tout !

[Good Books] Quelques livres pour l’Ă©tĂ© (4/X)

C’est dĂ©jĂ  l’Ă©tĂ© et pour certains vous ĂȘtes sans doute dĂ©jĂ  en vacances… Mais mĂȘme en retard, voici ma petite sĂ©lection de livres pour l’Ă©tĂ©, avec comme d’habitude de la rĂ©flexion avec deux essais, des devoirs de vacances avec deux livres techniques, et un peu de rĂȘve et d’aventures avec deux romans.

Comme je suis bien Ă  la bourre je vais ĂȘtre le plus concis possible…

Réfléchir

Pour commencer l’Ă©tĂ©, rien de tel qu’un peu de rĂ©flexion. En ce moment le sujet chaud c’est l’intelligence artificielle et le transhumanisme, alors voici deux livres sur ces sujets. Les deux sont assez courts, et prĂ©sentent deux visions plutĂŽt opposĂ©s concernant le futur.

Le premier que je vous propose est « Les robots font-ils l’amour ? Le transhumanisme en 12 questions » par Laurent Alexandre et Jean-Michel Besnier. Un titre un peu racoleur pour un sujet d’actualitĂ©, prĂ©sentĂ© au travers d’un livre-discussion entre deux auteurs pas toujours d’accord. Le lien amazon pour commander : http://amzn.to/2tMiSZA.
Le second livre est « Le mythe de la SingularitĂ© – Faut-il craindre l’intelligence artificielle ? » par Jean-Gabriel Ganascia. Le discours de l’auteur est vraiment trĂšs diffĂ©rent de ce que l’on a l’habitude de voir sur le sujet de l’IA et la singularitĂ©. En effet, pour lui ça n’est pas prĂȘt d’arriver… Le lien amazon pour commander : http://amzn.to/2vgdbRD.

Apprendre

Pour ne pas oublier les fondamentaux, ou pour progresser techniquement, rien ne vaut quelques exercices d’algo avant l’apĂ©ro. Je vous propose donc un livre assez scolaire sur l’algorithmique : « Conception d’algorithmes: Principes et 150 exercices corrigĂ©s », que vous pouvez voir lĂ  : http://amzn.to/2vgabEM. C’est plutĂŽt pour les dĂ©butants en code qui veulent comprendre les algos.

Autre livre technique de l’Ă©tĂ© : « Apprentissage machine: De la thĂ©orie Ă  la pratique. Concepts fondamentaux en Machine Learning« . Celui-lĂ  est plus en phase avec les intĂ©rĂȘts actuels du public et sans surprise il vous explique de maniĂšre plutĂŽt accessible le machine learning 😉 (le lien : http://amzn.to/2tMieek).

RĂȘver et se divertir

J’ai bien Ă©videmment plein d’idĂ©es au chapitre de la lecture pour se divertir, je pensais d’ailleurs vous aiguiller vers une de mes grandes passions : le monde de Lovecraft, et en particulier son enrichissement par ses nombreux « suiveurs » (on parlerais de nos jours de fan fiction^^). Mais au final, je prĂ©fĂšre vous proposer un Ă©crivain français bourrĂ© de talent (que j’ai eu la chance d’interviewer pour Krinein il y a maintenant looongtemps), et mon Ă©crivain de SF favori (et malheureusement dĂ©cĂ©dĂ© il y a 4 ans).

Je commence donc par Matthieu Gaborit, Ă©crivain français crĂ©ateur d’univers, ses Ă©crits valent le dĂ©tour de par la poĂ©sie qu’ils contiennent, et des idĂ©es toujours un peu barrĂ©es que l’auteur prĂ©sente. Pour l’Ă©tĂ© je vous conseille l’excellent « abyme » qui nous relate les aventures de Maspalio le farfadet (et vous pouvez bien sĂ»r le commander via le lien http://amzn.to/2tPIOnf).

Enfin, si vous ne devez en lire qu’un, c’est du cotĂ© de Iain Banks qu’il faut se tourner. Banks est un auteur pour qui la SF c’est plus que des vaisseaux, des lasers et des boums boums. Il a un vrai message (gĂ©nĂ©ralement politique) qu’il fait passer au travers de ses histoires de space opĂ©ra toujours centrĂ©es autour du destin assez vain de quelques personnages. Sa civilisation galactique, la culture, est affranchie du travail, est gĂ©rĂ©e par des IA (les mentaux), on peut digitaliser son esprit, on y est immortel si on le souhaite (mais personne ne le souhaite rĂ©ellement)… Bref, il y a tous les ingrĂ©dients de la SF grandiose, pour nous faire comprendre qu’il y a des questions qui sont/seront les mĂȘmes pour tous.

De Banks, je vous propose directement ce qui est pour moi son livre le moins accessible : les enfers virtuels (sur amazon c’est lĂ  : http://amzn.to/2ttR9tm). Attention, ça parle beaucoup de torture, c’est pas toujours « facile » Ă  lire.

Voilà, et surtout revenez me dire dans les commentaires si vous avez lu, et si ça vous a plu ou pas 😉

 

Construire une machine pour faire du deep learning

Il ne vous a sans doute pas Ă©chappĂ© qu’en ce moment il y a une grande effervescence autour de « l’intelligence artificielle » dans le grand public, principalement car il y a une grande fĂ©brilitĂ© autour du machine learning.

Cette fĂ©brilitĂ© a des effets sur le marchĂ© de l’emploi (il est trĂšs difficile de recruter des profils machine learning/data en ce moment, et quand on a ce profil on est assailli par une surenchĂšre d’offres de plus en plus hautes), et plus prosaĂŻquement sur le prix du matĂ©riel qui permet de faire tourner les algos associĂ©s (oui, j’ai des actions NVIDIA ^^).

La grande mode est aux techniques de deep learning. Mon objectif dans ce billet n’est pas d’expliquer le deep learning (pour dĂ©buter lisez dĂ©jĂ  wikipedia, puis ensuite le livre de Goodfellow, bengio et Courville qui est dispo gratuitement ou payant sur amazon), mais de vous parler des Ă©lĂ©ments techniques permettant de mettre en place des rĂ©seaux profonds.

Il y a naturellement de trĂšs nombreuses bibliothĂšques pour faire du deep learning (voir ici) qui ont presque tout le support CUDA, et c’est pour cela qu’il vous faut du GPU de chez NVIDIA pour vous amuser sans avoir besoin d’attendre des jours pour entrainer le moindre rĂ©seau. Pour le dire plus clairement, sans GPU pas la peine de vous y mettre.

Nous allons voir maintenant deux machines pour faire du deep learning (et aussi la plupart des tĂąches liĂ©es Ă  des GPUs puissants). J’ai casĂ© partout mon lien d’affiliation, mais soyez prudent, amazon n’est pas toujours l’endroit le moins cher !

La machine pas chĂšre.

Si vous n’avez pas un budget illimitĂ©, notamment si vous voulez juste vous amuser un peu mais pas rivaliser dans les compĂ©titions Kaggle, ou faire de la presta, ou si vous n’avez pas un projet ambitieux, une machine avec un GPU vous permettra d’apprendre en toute quiĂ©tude.

  • Il faut d’abord un GPU, ce sera pour cette machine une GTX 1070 (elles sont toutes lĂ  sur amazon avec mon lien d’affil) ou une GTX 1080 (ici)
  • Il vous faut un CPU et une carte mĂšre avec de la RAM. Un i5-6600 est largement suffisant (240 euros ici), auquel vous collez un peu de RAM (16G pour 140 euros) et vous mettez le tout sur une carte mĂšre du type de la Gigabyte GA-Z170XP-SLI (je ne sais pas si elle se vend encore, mais un truc du genre).
  • Pour le disque dur, sans moyens prenez du SATA en 1TB, ça vous coutera 50 euros (56 pour celui lĂ ).
  • Il ne manque enfin que le boitier, auquel il faut rajouter une alimentation puissante car un GPU ça consomme (je mets celle lĂ , mais c’est sans doute overkill).

Au final, vous en avez pour un peu plus de 1000 euros, et je suis prĂȘt Ă  parier que vous pouvez vous en tirer pour beaucoup moins en rĂ©cupĂ©rant un peu de matos chez vous.

La machine puissante.

Si vous avez des besoins en calcul trĂšs fort ou bien si vous avez un portefeuille bien rempli et que vous voulez vous amuser, je vous propose une config de ce type :

  • Pour le CPU, on part sur plus puissant avec un core i7 5930K. 6 coeurs et 3,5GHz, ça laisse de la marge sachant que le deep learning sur GPU utilise peu ou pas le CPU. A noter qu’a priori avec celui lĂ  vous avez 40 lanes PCIe, donc vous pouvez mettre jusque 4 GPUs. Il est lĂ  sur Amazon.
    Pour ventiler le CPU, un Noctua comme celui-lĂ . N’oubliez pas la pĂąte thermique pour mettre entre les deux !
  • Pour la carte mĂšre, il y a un choix plĂ©thorique, l’Asus X99 fait le job.
    Elle est dispo ici.
  • Il faut de la RAM, mais en thĂ©orie pas beaucoup car il n’y en a pas besoin pour le calcul sur le GPU. Ceci Ă©tant, avec une machine pareille vous aurez peut-ĂȘtre envie de faire d’autres choses aussi, et dans ce cas 64 GB ça semble OK. De la RAM DDR4 est alors l’idĂ©al. Il y en a sur Amazon.
  • Le nerf de la guerre pour faire du calcul sur des GPUs, c’est les GPUs. Un bon rapport prix/puissance, c’est les Titan X (architecture Pascal). Je vous propose de prendre deux GeForce GTX Titan X 12 GB (bon courage pour en trouver elles sont en rupture un peu partout). Si vous abandonnez votre recherche, prenez des GTX 1080 (dispo ici). Elles sont moins chĂšres, prenez en plus ^^.
  • Il faut ensuite un boitier et une alim. N’oubliez pas que vous faites une machine qui va consommer comme jamais de l’Ă©lectricitĂ©. Visez donc une alimentation entre 850 et 1500 W selon les GPUs que vous aurez mis dans la machine. Il y a du choix chez Corsair, mais aussi du bon matos chez EVGA en 850 W ou en 1000 W.
    Pour le boitier, tout est bon du moment qu’il est assez grand et ventilable. Moi j’aime bien le Corsair Air 540, mais au bureau notre plus gros boitier c’est une grosse bouse moche qui fait le job !
  • Enfin, il vous faut du disque. Si vous faites bien les choses vous avez dĂ©jĂ  un NAS de grande capacitĂ© pas loin, donc il vous fait un disque rapide mais pas forcĂ©ment Ă©norme. Prenez donc un SSD de 1 TB, ça ira parfaitement. Un trĂšs bn choix sera par exemple un Samsung 850 EVO de 1 TB.

Si vous faites le calcul, la facture est lourde, en TTC cela fait entre 4000 et 4500 euros (entre 3300 et 3750 HT donc). Mais lĂ  vous aurez une puissance de feu vraiment importante, et Ă  vous la joie du deep learning au niveau des champions !

N’hĂ©sitez pas Ă  commenter, avec votre courtoisie habituelle bien sĂ»r.