Trois livres intéressants

Parmi tous les livres que j’ai lu récemment, je vais vous parler plus particulièrement de trois d’entre eux, qui pour moi partagent une volonté commune, même si l’un est nettement au dessus des autres. Comme d’habitude, je suis franc avec vous : les liens sont taggés avec mon affiliation amazon 😉

Ces trois livre ont une chose en commun : ils nous font vivre l’innovation via la vie de ceux qui la guide. Au programme, le livre de William Réjault sur Melty, celui de Jean-Baptiste Rudelle sur Criteo, et enfin le topissime livre de Walter Isaacson sur la « révolution numérique ».

 

Il était une fois… Melty par William Réjault

Premier de ma liste du jour, et celui sur lequel je suis le plus mitigé. Ce livre n’est pas une biographie, ni une analyse de l’aventure Melty, ni une analyse de la stratégie de la boite, ni… Il s’agit d’un livre d’entretiens, et je mets bien un « s » car il y a des entretiens entre Alexandre Malsch et l’auteur, mais aussi entre ce dernier et d’autres acteurs de la vie présente et passée de Melty.

Ne vous y trompez pas, le livre est intéressant, on y découvre un peu le cheminement de Melty dans ses premières années, mais j’ai été déçu par la qualité rédactionnelle globale. Les questions ne sont pas toujours à la hauteur, et les réponses auraient mérité d’être retravaillées. Par ailleurs, même si les états d’âme d’Alexandre Malsch sont mis en évidence, et si ce dernier est plutôt transparent, le choix des questions place le bouquin dans le domaine des hagiographies, on est loin de la grande objectivité.

Ceci étant, même si j’ai pas mal hésité je conseille la lecture de ce livre, car les réponses d’Alexandre Malsch restent intéressantes, et le point de vue d’autres personnes impliquées à certains moments de la vie de Melty est édifiant.

 

On m’avait dit que c’était impossible: Le manifeste du fondateur de Criteo par Jean-Baptiste Rudelle.

Sur ce deuxième livre, effet inverse. Je l’ai acheté par hasard au détour de la tête de gondole de mon libraire habituel (l’Armitière à Rouen), mais sans grand espoir d’une bonne lecture. Et ce fut totalement l’inverse, j’ai trouvé le livre vraiment passionnant. JB Rudelle se montre sous un jour que je n’imaginais pas : il a une vrai réflexion qui va au delà de Criteo, et il tient un discours à la fois sincère, optimiste mais aussi très réaliste. Toute personne qui monte une boite, startup ou pas, devrait lire ce livre, ce qui n’est pas nécessairement le cas du précédent (qui est plus pour le grand public).

Bref, je conseille ce livre, dont le seul point faible est le titre, qui à mon avis n’a pas été choisi par l’auteur vu comment est écrit le reste.

 

Les innovateurs par Walter Isaacson.

Avec ce livre, on passe très clairement dans la gamme supérieure. Vous connaissez sans doute Walter Isaacson, qui est l’auteur de la biographie de Steve Jobs. Le livre est un vrai panorama des pionniers de la révolution numérique. On commence par les « anciens », depuis Ada Lovelave, Turing et cie… Puis ensuite on découvre la genèse des ordinateurs, des interfaces utilisateurs, etc. Le livre finit bien sûr par évoquer le web et les grosses entreprises du secteur, celles qui nous font travailler indirectement lorsque l’on bosse dans le web.

Là où les deux autres livres de ce billet sont des témoignages plus ou moins direct, ici on rentre vraiment dans l’histoire. L’auteur essaye d’être le plus objectif possible (les chapitres sur la paternité du transistor et de l’ordinateur sont à ce titre des modèles du genre), et ses recherches sont vraiment extrêmement documentées, et la seule bibliographie vaut à elle seule l’achat du livre.

Je vous recommande donc très chaudement ce dernier livre, qui est pour moins un incontournable.

 

Voilà, c’est fini pour aujourd’hui, bonne lecture !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *