2014 c’est le bilan, 2015 c’est le futur

Je n’écris pas beaucoup sur le blog depuis que je l’ai mis en ligne, mais quand j’écris, c’est toujours pour des choses importantes (ou pas !). Bref, aujourd’hui c’est le dernier jour de 2014, et avant de commencer à trop manger et trop boire, je tenais à vous faire part de mon bilan pour 2014 et de comment je vois le futur (oui, je vois le futur, pas vous ?).

En effet, 2014 a été une année de grand changement pour moi. Pour éviter tout de suite l’effet people, je précise qu’il s’agit de changement professionnel 😉 Et cela méritait bien un billet sur ce blog pour clôturer une année riche en péripéties.

Il y a avant le premier septembre

Avant le premier septembre, j’étais encore en poste à l’Université. Plus précisément, au début de l’année 2014 j’étais encore responsable d’une équipe de recherche en algorithmique à l’Université de Caen et je faisais mon boulot d’enseignant et de chercheur as usual. Mais dès le début 2014, j’ai commencé une réflexion sur mon travail, sur le milieu académique, sur la contribution que j’apportais à la société qui m’a finalement amené à avancer les projets que je faisais pour un futur lointain. Certains (ouh, les mauvaises langues) diront que c’est l’approche de la quarantaine qui fait ça, mais je dis non, d’abord car j’en suis encore loin (ou presque) et puis parce que ceux qui me connaissent vraiment savent que mon âge dans l’esprit est bien loin de mon âge réel 😉

Bref, j’ai signifié à l’Université mon envie de partir en congés via un détachement ou une disponibilité dès le mois d’avril, et il a été convenu que je partirais en disponibilité dès le premier septembre, pour monter une entreprise. J’avais déjà des accointances avec le milieu privé (via les formations avec Guillaume, via des ménages pour les SEO ou autres), mais là il s’agissait de ne plus rien avoir à faire avec mon ancien poste, ce qui est quand même quelque chose de complétement différent.

La fin de l’année universitaire a été de fait assez compliqué, le fait que je parte provoquant pas mal de changements pour tout le monde au boulot, ce qu’il a fallu gérer au mieux (et ce qui a été le cas d’ailleurs, au final tout s’est plutôt bien passé).

Il y a après le premier septembre

A partir du premier septembre, et après deux mois et demi de travaux qui sont décrits ici, je suis donc devenu le boss d’une (petite) structure de R&D privée : les ix-labs.

Quelles sont mes activités ? Il y a toujours de la recherche sur mes sujets perso (j’en parle un peu plus loin), et des activités en rapport avec le milieu académique, comme par exemple l’organisation de la conférence iSWAG 2015 (vous voulez soumettre un papier court, c’est encore possible, vous voulez être sponsor, pareil c’est possible). Il y a toujours les activités avec mon frère Guillaume, mais il y a aussi pas mal de choses nouvelles. Voici un petit descriptif de mes activités depuis le 1er septembre :

  • Les formations, dites des « frères Peyronnet », ont été musclées. Nous avons maintenant quatre formations différentes (moteurs+SEO, moteurs+SEO étendue, stats+WEb et perf+WEB), avec pas mal de déplacement pour faire ça partout en France. Pour en savoir plus c’est là.
  • Les audits algorithmiques. Nous faisons des audits pour les sites web de grands comptes, où nous simulons les algorithmes utilisés par les moteurs de recherche pour voir si les sites sont OK. Parmi nos clients sur ce sujet, des e-commerçants, une grande banque, etc.
  • Analyse et fourniture de données. Vous voulez des corpus pour vos rédacteurs ? vous avez besoin d’une analyse de données (segmentation de votre clientèle, scoring des clients, prédictions d’achats, etc.) ? on peut faire.
  • R&D. Nous faisons de la mise au point d’algorithmes pour nos clients. Par exemple, nous travaillons avec le moteur de recherche Qwant sur plusieurs problèmes très intéressants, ainsi qu’avec d’autres que je ne peux pas nommer.

Au delà de tout ça, il y a nos propres recherches, qui portent sur les algorithmes pour le web et les réseaux sociaux (nous faisons beaucoup de recherche sur les mécanismes, c’est-à-dire les algorithmes qui sont en interface avec l’homme et qui utilisent ou modifient son comportement sur le web), mais aussi sur la vérification de programmes et sur certains problèmes liés aux sciences économiques.

Bref, on a de quoi s’occuper aux ix-labs 😉 Mais si vous voulez bosser avec nous, où qu’on bosse pour vous, c’est possible, il suffit de me contacter (demandez moi la connexion sur linkedin).

Et il y a le futur !

Dans le futur, il y aura toujours les activités mentionnées ci-dessus, mais aussi des nouveautés, comme par exemple les conférences en ligne qui commencerons fin janvier (déjà quelques inscrits, et le site web est à venir) sur des sujets divers et variés comme par exemple les algos des réseaux sociaux, une étude de cas de l’utilisation des bandits manchots pour un site de e-commerce, etc. J’ai aussi plusieurs projets de livres, mais soyons raisonnable, si déjà j’arrivais à finir un seul de ces projets, ce serait le miracle de 2015…

En revanche, 2015 sera l’année de la mise en place d’un très très gros projet (avec deux comparses) qui a un potentiel d’impact extrêmement fort pour tous les webmasters  (et j’ai bien écrit webmasters, pas juste SEOs, ou marketeurs, mais bien tous les webmasters). Le suspense est insoutenable, je le vois bien, mais il faudra être patient.

Enfin, 2015 sera aussi l’année des résultats de l’étude webspam, plutôt en début d’année qu’en fin d’année d’ailleurs. Vous n’y croyiez plus ? Et bien si, cela arrive…

Conclusion provisoire

Provisoire car ce n’est que le début, mais je dois bien dire que cette année a été fertile en évènements, et que je ne regrette aucun des choix que j’ai pu faire depuis le début de 2014.

Je vais aussi conclure sur un point qui va surprendre ceux qui ne connaissent pas le monde académique, mais je n’ai jamais eu autant de temps pour moi, et pour faire ce que je veux en recherche ou même ce que je veux tout court, que depuis que j’ai pris cette disponibilité et que je suis chef d’entreprise. Je croise les doigts pour que cela continue, et je vous souhaite à tous le meilleur pour l’année à venir.

 

Un commentaire on "2014 c’est le bilan, 2015 c’est le futur"

  • remi guittaut says

    Salut Sylvain!
    Je sais pas si tu me remets, j’ai été ton élève de 2008 à 2010 à l’Ifips en apprenti, et je suis parti vivre en Norvège.

    Ça fait plaisir d’avoir de tes nouvelles, et de voir que t’as toujours plein de projets sous le coude! En fait t’en as eu marre de pas être payé!

    Moi je suis toujours dev-architecte dans une tte petite boîte de consulting/r&d de 3 personnes. Je suis le seul employé avec 2 bosses. Être dans une tte petite structure c’est génial techniquement parce que je peux vraiment bosser sur ce que je veux avec les technos que je veux, et je suis super flexible pour bosser de la maison qd je veux, en remote depuis la France etc.

    J’ai aussi 2 projets de création de startup qui ont trait au « traffic management » des voitures en ville.

    Au plaisir d’avoir de tes nouvelles,

    Bonne année, Remi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *